INNCO

Aujourd’hui, notre devise prend encore un peu plus de sens.

L’union belge pour la vape vient consolider l’alliance formé par l’INNCO

innco-logo-with-strapline


Formé en Juin 2016, l’INNCO est la voix collective pour les organisations les plus influentes de consommation de nicotine dans onze pays à travers le monde.

Toutes ces organisations reconnaissent qu’il existe des moyens plus sûrs que le tabagisme pour profiter de la consommation de nicotine.

Il y a actuellement une estimation de plus de 20,5 millions de consommateurs qui ont fait un choix individuel pour passer à ce qu’ils reconnaissent être beaucoup plus sûr que la combustion de tabac, c’est à dire, les e-cigarettes, snus et autres produits nouveaux.

L’INNCO tente de représenter le point de vue des consommateurs en promouvant une utilisation plus sûre de la nicotine et plaide pour une réglementation proportionnée et efficace des produits de la nicotine plus sains ainsi que leur utilisation. L’association compte une mobilisation avec des organisations internationales de santé et des organismes de santé publique pour s’assurer que les consommateurs soient représentés efficacement et avec équité en tant qu’acteurs.

L’INNCO cherche à atteindre cet objectif par la promotion de faits scientifiquement prouvés et des recherches sur l’utilisation de la nicotine plus sûre, ainsi qu’en accroissant la sensibilisation et la compréhension au sein de la santé publique de la réduction des risques et du potentiel gain de vies sauvées grâce à ces nouvelles technologies.

L’INNCO cherche à assurer, au niveau régional et international :  

  • La reconnaissance de la sécurité relative aux produits nicotinés sans combustion.  
  • La nécessité d’éviter une réglementation disproportionnée sur la fabrication, la distribution et un accès trop restrictif des consommateurs à ces produits.  
  • La taxation des produits comme des biens de consommation, sans taxes ou accises appliquées comme sur les produits du tabac.  
  • Que les restrictions sur l’utilisation dans les espaces publics et les espaces de travail soient justifiées sur la base de preuves vérifiables.  
  • Toute décision de restreindre ou de limiter l’utilisation de produits de nicotine de substitution dans les locaux privés devrait être laissée à l’appréciation des propriétaires individuels et/ou gestionnaires.  
  • Qu’il ne devrait y avoir aucune interdiction sur la vente, la fourniture, la possession et l’utilisation de formes plus sûres que le tabac sans brûlé (par exemple snus), produits de la vape et E-liquide contenant de la nicotine, et là, où cela est actuellement illégal, cela devrait être légal.  
  • Il est impératif que la CoP OMS ne cherche pas directement ou secrètement à légitimer, tolérer ou ignorer les réglementations régionales en imposant des interdictions draconiennes à l’accès des produits plus sûrs de délivrance de nicotine.


L’INNCO propose que ces objectifs soient légitimes et qu’ils soient inclus dans tous les cadres législatifs et réglementaires pouvant être adoptées dans différentes juridictions.


Nous sommes fiers de nous associer avec toutes ces associations de différents pays, pour qu’enfin l’OMS puisse ouvrir les yeux et considérer que les produits sans combustion n’ont rien à voir avec le

tabac.

TWITTER: https://twitter.com/INNCOorg
WEB: http://innco.org/

Plus que jamais, l’union fait la force.
cropped-12885808_10209386263199743_6482849002066052612_o.jpg

 

Une réflexion au sujet de « INNCO »

  • Après avoir tout essayé pour arrêter de fumer, seul la vape à réussi sans les effets secondaires soit par voie médicamenteuse soit sans ou avec substitution nicotinique comme les chewing gum, patch, etc…
    Pas de saute d’humeur, pas de prise de poids, diminution de mon diabète, retrouver mon souffle, ne siffle plus en dormant, plus d’odeurs désagréables sur soit comme sur mes habits.

Laisser un commentaire